La cuisine juive tout au long de l’année

12,00 

D’un roch achana à l’autre

Très occidentalisés, les Algérois étaient moyennement religieux mais très traditionalistes. La réussite d’une fête ou d’un Chabbat était davantage basée sur une table abondante garnie de mets habituels que sur la célébration d’offices ou de prières. L’omission d’un légume ou d’un fruit préparé à l’ancienne “une rèdèe”, compromettait davantage le bon déroulement d’une fête que la dispense d’aller à la synagogue.

Huguette Nakache fait appel à sa mémoire pour consigner le plus fidèlement possible ses coutumes alimentaires, permettant de perpétuer les traditions. Ceci n’est pas seulement un livre de cuisine juive, c’est aussi un livre de transmission des coutumes lors des fêtes hébraïques en Algérie.

- +
Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Dimensions15 × 23 × 0.5 cm
Auteur

ean

Pages